Un mot du président du Conseil

Pierre Anctil

Les « baby-boomers » sont, pour la plupart, rendus à l’âge de la retraite et cela signifie pour eux, qu’il est maintenant l’heure de re-traiter leur vie pour vivre une période de celle-ci qui pourra parfois être plus longue que leur période de vie dite active. Plusieurs choix s’offrent à eux et c’est l’occasion maintenant de réaliser les promesses qu’ils se sont faites quand ils se sont dit : « quand je serai vieux…quand notre maison sera payée…quand les enfants seront grands…quand je serai retraité… ». Mais voilà où le bas blesse parfois et où les intentions deviennent des « promesses du jour de l’an ». On vit, à la retraite, comme on a appris et on a vécu toute sa vie. Alors que certains manquent encore de temps, d’autres se morfondent dans leurs résidences « de l’âge d’or ».

Ceux qui, comme moi, ont eu la chance de découvrir les vertus de l’action bénévole dès leur plus jeune âge, choisissent une cause qui leur tient à coeur et consacrent une partie de leurs temps libres pour aider la société en général. Quand la santé et la situation le permettent, s’impliquer dans un secteur ou l’autre, peu importe, meuble l’existence et comble ce besoin essentiel de se sentir utile.

S’impliquer à l’Arche, pour découvrir le don des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, peut prendre toutes sortes de formes et c’est là, la beauté de la chose. Que ce soit de façon ponctuelle ou de façon régulière, comme on dit : « il y en a pour tous les goûts » et les talents de chacun peuvent être mis à contribution. Si certains choisissent d’être présent auprès des personnes directement dans les foyers, d’autres les aideront dans leurs occupations aux centre de jour, les encadreront lors de certaines sorties, supporteront les responsables dans des ouvrages cléricaux ou dans l’administration. Il est aussi possible de tout simplement cuisiner pour les foyers, de les accompagner dans certaines activités/voyages ou même de se porter volontaires pour siéger au conseil d’administration…

Toutes ces implications et bien d’autres rapportent non seulement aux personnes accueillies mais aussi aux personnes bénévoles qui acceptent de consacrer du temps pour prendre soin des plus petits de ce monde. Les témoignages que l’on entend nous prouvent hors de tout doute que le charisme de ces personnes vivant avec une déficience repose sur une simplicité contagieuse et sur les valeurs du « coeur ». Je vous invite donc à vous faire un cadeau et à faire partie de notre équipe de bénévoles, pour votre plus grand bien. 

 

La vie est toujours belle quand on fait en sorte que quelqu’un d’autre puisse aussi dire : « La vie est belle ».

Un mot du responsable

de la communauté

Erik Pirro

Je me nomme Erik Pirro et j’ai le privilège d’être le nouveau responsable de l’Arche l’Étoile de Québec. J’ai 56 ans, j’ai un garçon de 19 ans qui se nomme Jacob et je suis aussi membre de l’Arche-Montréal depuis un peu plus de 30 ans maintenant. J’ai été assistant là-bas ainsi que responsable de foyer. Mon parcours professionnel m’a amené à travailler avec des personnes ayant une déficience intellectuelle pendant 5 ans, de travailler avec des personnes atteintes du VIH avant que le diocèse de Montréal ne m’appelle pour travailler avec au Service de la pastorale jeunesse, poste que j’ai tenu pendant 5 ans. J’étais responsable des événements spéciaux tels que les Journées Mondiales de la Jeunesse, les rencontres entre Jean Vanier, les personnes de l’Arche et les jeunes du Diocèse de Montréal. 

 

Par la suite, j’ai eu la chance d’avoir été recruté par les Pères Sainte-Croix pour devenir animateur à la vie spirituelle et communautaire au Collège de Maisonneuve, un gros cégep de Montréal! C’est de là-bas que j’arrive, j’y ai été pendant les 16 dernières années. J’ai adoré ce travail où j’ai appris à découvrir la vie qui bouillonne dans nos jeunes de 16 à 20 ans.

Parallèlement à ce travail au Collège de Maisonneuve, j’ai été me chercher des formations supplémentaires, dont un certificat en intervention psychosociale à l’UQAM ainsi qu’un diplôme comme thérapeute en relation d’aide obtenu du Centre de Relation d’aide de Montréal. 

 

J’aime me lancer des défis, j’aime apprendre de nouvelles choses, mais j’aime surtout me retrouver dans la simplicité de la relation humaine comme celle que je trouve avec les personnes accueillies de L’Arche.

 

Il m’est vraiment un honneur que de pouvoir être au service des membres de l’Arche; tant pour les personnes accueillies, que les membres à longs terme ainsi que nos bénévoles et nos assistants, sans oublier mes nouveaux collègues de bureau…

 

Je pense à l’œuvre que Jean Vanier nous laisse entre les mains et je suis profondément confiant que dans cette mission, Dieu nous guide avec amour et avec confiance.

Je suis donc de tout cœur avec vous dans cette extraordinaire aventure!

 

Erik Pirro

L'Arche L'Étoile

218, rue St-Sauveur

Québec, QC

G1N 4S1

larcheletoile@videotron.ca

418-527-8839

  • Facebook Social Icône