Le foyer L'Étoile

617, rue Franklin
Québec, QC
G1N 2L7
418-681-9446

Le foyer l’Étoile fut le tout premier foyer d’accueil de L’Arche de la Capitale-Nationale. Inauguré au 835 rue Eymard dans le quartier Saint-Sacrement en décembre 1975, cette maison est vendue le 14 août 1989. Temporairement le foyer L’Étoile est hébergé sur la rue Hermine dans la paroisse Saint-Sauveur et sur la rue Des Chênes dans la paroisse St-Odile dans Limoilou. Finalement ses résidents emménagent dans la bâtisse nouvellement construite sur la rue Franklin le 1er mai 1993.
 
Résidence de Martine, Amélie, Hélène, Marie, Karine, Roxane, Raffi et Rosette

etoile2.jpg
eclaircie2.jpg

Le foyer L'Éclaircie

224, rue Ste-Catherine
Québec, QC
G1K 1M4
418-524-7724

Le 1er avril 1986, Hélène Anctil démarre une résidence qui accueillera des personnes avec une déficience intellectuelle sur la rue des Lilas dans le secteur Limoilou dans la Basse-Ville de Québec. Elle porte le nom de l’Éclaircie. Le 11 avril 1987, cette maison sera intégrée à L’Arche l’Étoile et en devient officiellement le 4e foyer.   La même année, la résidence du 224 rue Saint-Catherine dans la paroisse Saint-Sauveur est acquise et y accueillera désormais les résidents de ce foyer.
 
Résidence de Paul,  Johanne, Denis, Emmanuel, Benny et Gracia

Le foyer Le Goéland

620, rue Kirouac
Québec, QC
G1N 2J1
418-683-9174

Le foyer le Goéland, le 2e de la communauté, est inauguré le 5 juin 1981. Établi dans la résidence de Édouard Casaubon et Élise Cadieux sur la rue Montpetit dans la paroisse Saint-Ursule, à Ste-Foy, il sera déménagé à la Basse-Ville, au 620 rue Kirouac le 22 juin 1983.
 
Résidence de François, Marie-France, Guillaume, Élise, Marie-Pier, Magali, Joséphine et Jamila

croissant2.jpg
goeland2.jpg

Le foyer Le Croissant

218, rue St-Sauveur
Québec, QC
G11N 4S1
418-529-8940
 
Le foyer le Croissant, foyer destiné à y recevoir des enfants, est inauguré sur la rue Franklin le 1er mai 1984.
Puisque cette résidence fut une boulangerie dans sa précédente vie, le nom Le Croissant est tout désigné pour symboliser la croissance et le développement de ses futurs résidents.
La bâtisse de la rue Saint-Sauveur a été conçue pour accueillir d’abord les résidents de l’Étoile, mais ce sont finalement les enfants du Croissant qui y feront leur niche en octobre 1995.
On y trouve au sous-sol la salle communautaire, qui accueillera plus tard le Centre de jour, puis les locaux de l’administration.
 
Résidence de Sylvain R., Sylvain P., Maude, William, Michel, Richard,  Mathieu, Yona, Sarah, Gabrielle et Mareike